Les ingrédients à éviter dans vos produits de beauté et d'hygiène

Mis à jour : avr. 7

Avez-vous déjà analyser la liste d'ingrédients d'un cosmétique 'traditionnel' ?


Grâce à une application ou via un site internet (Zenziscope, la vérité sur les cosmétiques, INCI beauty...etc), la composition est décryptée et elle peut faire peur !

Les termes scientifiques incompréhensibles sont expliqués, on constate que nos produits sont constitués de dérivés de pétrole, allergènes, perturbateurs endocriniens, substances irritantes, toxiques, cancérigènes et qui sont en plus très polluantes pour la planète.


Tout d'abord, quelques explications :

La liste INCI est la liste des ingrédients, une norme internationale, obligatoire pour tous produits cosmétiques.

En latin, les extraits de plantes.

En anglais, les molécules, noms usuels.

Par ordre décroissant dans la formule (sauf dosage à moins de 1 %),

les 5 premiers représentant jusqu’à 90 % de la formule (donc mauvais signe quand des ingrédients nocifs se retrouvent dans ceux-là )

Les fabricants ont l'obligation de signaler les molécules potentiellement allergènes (comme les composants des huiles essentielles : géraniol, linalol, limonène,etc).


Contrairement à ce que l'on pourrait penser, tous les ingrédients d'origine végétale ou naturelle ne sont pas sans danger et les ingrédients chimiques et synthétiques ne sont pas tous nocifs ( voir mon article)

Alors que faut-il éviter ?


Les huiles minérales

sont des corps gras synthétiques obtenus par distillation de combustibles fossiles :

le pétrole brut, la houille ou certains schistes :

- Paraffine, Paraffinium liquidium

- Vaseline

- Petrolatum

- Mineral oil

- Cera microcristallina

- Microcristallin wax

Très utilisées dans l'industrie cosmétique car peu onéreuses, elles sont occlusives (bouchent les pores de la peau) et cancérogènes.

Employées pour protéger la peau du dessèchement, l'effet n'est que temporaire, elles empêchent la peau de respirer et de se défendre naturellement, ce qui va créé une dépendance au produit (peut-être est-ce l'effet voulu des industriels ?!)

De plus, elles sont bien évidemment très polluantes.

Elles peuvent être remplacées par des huiles végétales de qualité, 100 % naturelle et qui en plus donner tous ses bienfaits selon l'huile utilisée !



Les huiles estérifiées et hydrogénées, les alcools gras synthétiques

Ce sont à l'origine des huiles végétales naturelles (souvent coco et palme) mais qui ont subies des procédés chimiques utilisant des solvants ou chauffées pour améliorer leur viscosité, leurs principes actifs sont ainsi malheureusement détruites :

- les huiles estérifiées (Caprylic Capric Triglyceride, Coco Caprylate Caprate, Decyl Oleate, Dicaprylyl Ether, Isopropyl Palmitate, Octyldodecanol, Oleyl Erucate, Oleyl Linoleate)

- les huiles hydrogénées (Hydrogenated, Dihydrogenate, Bis-Dihydrogenate, PEG (nombre)-Hydrogenate, Squalane)

- les alcools gras (methyl/poropyl/caprylyl/cetearyl/cetyl/behenyl - alcohol, alcool cetylique, alcool stearilique,dodecanol), à ne pas confondre avec l'alcool dénaturé (éthanol, alcohol denat) qui peut servir de conservateur et est autorisé en bio si il est issu du végétal.


Dans un cosmétique, ceux-ci sont reconnus non toxiques pour la santé mais n'ont plus aucun bienfait et leurs fabrications ont un impact sur l'environnement.

Rentables, ils sont utilisés pour émulsionner, garantir une texture agréable et la stabilité d'un produit.

Ils ne sont pas strictement à éviter et sont autorisés en bio. A chacun le choix de les exclure ou pas selon ces convictions mais il sera toujours préférables de privilégier les huiles végétales pures et naturelles.



Les Silicones

sont des composés synthétiques à base de silicium (d'origine naturelle mais transformés par bien des procédés chimiques et synthétiques)

Ils sont représentés par des noms finissant pat -one -ane -xane -thicone -thiconol comme le Diméthicone

Ils sont présents dans la plupart des produits de beauté, de coiffure et d'hygiène conventionnels, non bio.

Ils donnent un effet velouté et non gras aux crèmes, lisse et comble les imperfections, les rides de la peau; démêlent, gainent, lissent les cheveux mais n'ont aucun intérêt curatif et créent l'illusion car en réalité ils bouchent les pores de la peau causant des imperfections, la rendant terne et étouffent le cheveu, ce qui le rendent imperméable aux soins, l'alourdissent et favorisent la chute.


Les polymères de synthèse

Tout comme les silicones, ce sont des micro-plastiques filmogènes et sont aussi utilisés en tant qu'humectant, tensio-actif, émulsifiant, épaississant... comme:

- PEG (pour polyéthylène glycol) suivi souvent de chiffres

- PPG (polypropylène glycol)

- cellulose, polypropylène, crosspolymer... , ingrédients se terminant par -polymer

- mais aussi : -cellulose et -vinyl

Ils sont fabriqués à partir de procédés chimiques lourds très polluants.

Certains peuvent être irritants et cancérigènes.



Les conservateurs nocifs

Les conservateurs sont indispensables dans les produits présentant une phase aqueuse (eau) pour les protéger d'une contamination.

Ils ont des propriétés antibactériennes et anti-fongiques.

Dans la cosmétique conventionnelle, nous retrouvons :

- Parabens (methyl-, benzyl-, ethyl-, propyl-, parahydroxybenzoate)

- MIT : Methylisothiazolinone et MCIT : Methylchloroisothiazolinone

- Phénoxyéthanol

- formaldéhyde (formol), libérateurs de formaldéhyde

- Triclosan

- EDTA

- BHT - BHA (anti-oxydants)

Les parabènes, biens connus pour leurs polémiques, sont connus pour leur effets perturbateurs endocriniens (du système hormonal et reproducteur), cancérigènes, irritants et allergisants.

Suite à ces polémiques, les parabens ont été remplacés par des MIT/MCIT ou du phénoxyéthanol qui sont tout autant mauvais voir davantage car très allergisants et irritants !

En cosmétique bio, sont autorisés:

  • acide benzoïque (benzoïc acid)

  • acide sorbique (sorbic acid)

  • alcool benzylique, ou Cosgard (benzyl alcohol)

  • acide dehydroacetique, DHA ou Geogard (dehydroacetic acid)

  • sorbate de potassium (potassium sorbate)

qui peuvent être d'origine naturelle ou synthétique.

D'origine naturelle, on retrouve :

  • alcool naturel, ou Alcohol, issu de la fermentation de fruits ou de céréales,

  • EPP, extrait de pépins de pamplemousse ou Citrus grandis seed extract

  • Leucidal ou Leuconostoc/Radish Root ferment : obtenu par fermentation de radis avec Leuconostoc kimchii,

  • Naticide ou Plantaserve Q

Les sulfates

Ce sont des agents nettoyants, moussants et émulsionnants ,des tensio-actifs présents dans les shampoings, gels douches et autres nettoyants visage et corps mais aussi comme nettoyants industriels pour dégraisser sols, murs et moteurs !

D'origine végétale et synthétique, certains sont très nocifs et d'autres moins.


Comme le SLS (Sodium lauryl sulfate ou Sodium dodecylsulfate))

ALS (Ammonium Lauryl /laureth Sulfate ) SLES (Sodium Laureth Sulfate ) Sodium Myreth Sulfate Sodium Cetearyl Sulfate 

Ils font partis des plus irritants et toxiques, a bannir

Attention, sont autorisés en bio : SLS Sodium Lauryl sulfate et ALS aluminium lauryl sulfate car dérivés de la coco et huile de palme.


Ils favorisent les problèmes de peaux et du cuir chevelu.

Leurs actions détergentes les agressent et entraînent une surproduction de sébum, l'apparition d'imperfections et favorisent la chute des cheveux.

Ils détruisent la barrière lipidique du cheveu et l'assèche et ouvre la voie à des molécules toxiques.

Ils sont capables de pénétrer dans les tissus cutanés et se fixer sur nos organes.


Les tensio-actifs moins irritants, autorisés dans certains labels bio:

- Cocamidopropyl Betaine (autorisé car issu de la coco mais aussi de la pétrochimie ! ) - Disodium Cocoamphodiacetate - Disodium Laureth Sulfosuccinate/ Disodium Lauryl Sulfosuccinate - Sodium Lauryl Sulfoacetate


Et les plus doux , à privilégier :

- Decyl glucoside

- Coco glucoside

- Lauryl glucoside

- Capryl/Caprylyl glucoside

- Sodium/Disodium cocoyl glutamate

- Sodium lauroyl glutamate/sarcosinate

- Coco betaïne


Dans la fabrication de vos produits, le SCS sodium coco sulfate derivé de la coco est moins irritant mais ça reste un sulfate, à utiliser si vous n'avez pas de soucis particuliers et pour un lavage fréquent.

Sinon préférez le SCI sodium cocoyl isethionate ou SLMI Sodium Lauroyl Methyl Isethionate.


Les émulsionnants et tensio-actifs éthoxylés

Certains sont obtenus par éthoxylation qui est un procédé chimique polluant avec un gaz très toxique. Les composants ainsi obtenus peuvent être contaminés par du dioxane et être irritants et cancérigènes pour l'homme.

A éviter les ingrédients finissant par -eth, -oxynol, -hydroxyethanol avec le préfixe hydroxyethyl-, les PEG.


Le Formaldéhyde et libérateurs de formaldéhyde

Le formaldéhyde, on le connait sous le nom de formol qui est un alcool déshydrogéné utilisé comme conservateur anti-microbien.

Très irritants, allergisants et reconnus cancérogènes.

- Chlorphenesin

- Chloroxylenol

- DMDM hydantoin

- diazolidinyl uurea

- QUAT quaternium-15, quaternium-18

- Polyquaternium 10


Les sels d'aluminium

Ils sont utilisés dans les déodorants pour leur effet anti-transpirant et anti-odeur, et dans les crèmes solaires comme agent de texture. Ils sont irritants surtout si ce sont des nanoparticules qui pénètrent plus facilement dans l'organisme. Bien qu' une récente étude a démontrée qu'ils étaient non-toxiques au dosages recommandés, ils seraient potentiellement cancérigènes.

On les reconnait car ils ont le nom -aluminum-.


Les phtalates

Ce sont des substances plastifiantes, présentes le plus souvent dans les parfums et vernis à ongles (DEP diethyle, DBP dibutile, DMP/diméthyle et tous les noms finissant par -phtalate).

Beaucoup sont interdits depuis 2013 mais le DEP est encore autorisé dans certains labels bio, utilisé notamment pour dénaturer l'alcool et le rendre impropre à la consommation.

Ils sont reconnus principalement comme perturbateurs endocriniens, perturbant le système hormonal et reproducteur chez l'homme et la femme.


Les Filtres UV

- Benzophenone,

- methoxyphenol,

- ethylhexyl methoxycinnamate ( octinoxate)

- methanone

- oxybenzone

- octocrylène

- homosalate

sont des filtre solaires chimiques qui peuvent être allergisants et perturbateurs endocriniens.

Ils sont aussi très polluants et dangereux pour l'environnement aquatique. Des substances toxiques qui empoisonnent les animaux marins (et se retrouvent dans nos assiettes!).

Une protection solaire étant indispensable, on peut se tourner vers des produits solaires avec des filtres minéraux comme : le dioxyde de titane, l'oxyde de zinc et évitant les nano-particules.


Les colorants azoïques

Ce sont des colorants de synthèse signalés par CI suivi de 5 chiffres (*CI19140), potentiellement allergisants, il a été démontré qu'ils n'étaient pas toxiques.

On préférera tout de même par précaution, des pigments naturels d'origine minérale (ocres, micas, oxydes, argiles) et les colorants commençant par CI7**** qui sont d'origine naturelle.



En général, il faut se méfier également de toutes les substances en LETTRES MAJUSCULES comme:

- PEG/PPG suivi de chiffres ( tensio-actifs, émulsifiant)

- BHT/BHA (anti-oxydant)

- EDTA (agent de chélation)

- Cocamide DEA / Lauramide DEA (tensio-actif, émulsifiant,etc)

- SLS (sulfate)

- MIT/MCIT (conservateurs)

- DEP diéthyle, DBP dibutile, DMP ou diméthyle (phtalates)

Voici une liste non-hexaustive, la liste est longue et il ya régulièrement de nouvelles substances testées et reconnues dangereuses pour la santé.


Tout peut être remplacé par un équivalent végétal, plus sain et écologique

mais alors me direz-vous pourquoi les fabricants ne les utilisent-ils pas ?

... une question d'argent et de rentabilité malheureusement.


Mais alors pourquoi ces substances sont-elles autorisées dans nos produits d'hygiène ?

car aux dosages préconisés, il sont reconnus sans danger pour la santé sauf que les tests ne sont pas réalisés sur le long terme et qu'ils ne prennent pas en compte l'effet cocktail.


L'effet cocktail est l'accumulation de ces substances sur l'organisme dû aux multiples produits utilisés pour votre hygiène sans parler de votre alimentation, et ça depuis notre venue au monde!


Pour votre santé et l'environnement, privilégiez des cosmétiques certifiés bio et naturels. Mais soyez toujours attentif à la composition !!


Utilisez des applications mobiles très pratiques et imprimez aussi mon mémo, à glisser dans votre portefeuille.


106 vues0 commentaire